Le géant de l’aluminium et des métaux composites Alcoa, en cours de scission en deux entités indépendantes, a accusé un plongeon de 92% de ses bénéfices au premier trimestre et enregistré des revenus en dessous des attentes du fait de la chute des prix des métaux.

Le résultat net s’est élevé à 16 millions de dollars, ce qui revient à 7 cents par action hors éléments exceptionnels contre 2 cents attendus en moyenne par les marchés, a indiqué le groupe qui a lancé la saison des résultats trimestriels des entreprises américaines.

Ce premier cru de l’année 2016 ne devrait pas être bon, selon les analystes dont les estimations sont très faibles au vu de la conjoncture.

Le chiffre d’affaires trimestriel d’Alcoa est ressorti à 4,95 milliards de dollars (-15% sur un an), plombé par le déclin continu des prix de l’aluminium et le dollar fort. Les marchés espéraient 5,14 milliards.

Le titre dévissait en conséquence lundi de 3,49% à 9,40 dollars vers 21H20 GMT dans les échanges électroniques de post-séance à Wall Street.

Alcoa a revu à la baisse en janvier sa prévision de croissance pour la demande mondiale d’aluminium face aux craintes entourant l’économie chinoise, premier consommateur de métaux de base au monde: il s’attend à ce que celle-ci n’augmente que de 6% à 60,5 millions de tonnes cette année.

Le groupe réduit ses capacités de production et ses coûts pour faire face à la situation. Il a notamment supprimé 600 emplois au premier trimestre et compte en licencier 1.000 personnes supplémentaires de plus, a-t-il indiqué lundi.

En septembre dernier, Alcoa s’était déjà résolu à isoler ses produits et solutions d’ingénierie et les solutions destinées à l’aéronautique et à l’automobile de ses activités traditionnelles d’aluminium, en perte de vitesse face à l’instabilité des prix des matières premières et la surabondance de l’offre.

Le PDG Klaus Kleinfeld a confirmé lundi que cette scission était en bonne voie. En attendant de la finaliser officiellement, Alcoa fait déjà la distinction dans la communication des résultats.

Ainsi « Arconic », l’entité regroupant les activités tournées vers l’aéronautique et l’automobile, a-t-elle vu son chiffre d’affaires reculer de seulement 2,2% à 3,3 milliards de dollars.

A l’inverse, les revenus de l’entité Alcoa (activités d’exploitation du bauxite, de l’alumine et de l’aluminium, de fonderie et d’énergie) ont diminué de 32,2% à 1,7 milliard de dollars.

Source : Boursorama