Deutsche Bank confirme la manipulation du marché de l’argent et accepte de dénoncer d’autres banques

En juillet 2014, dans une tentative d’obtenir une indemnisation financière, ou au moins une confirmation de la manipulation par les banques du marché des métaux précieux, des particuliers avaient accusé les banques Deutsche Bank, HSBC, Bank of Nova Scotia, Barclays et Société Générale d’avoir manipulé les prix sur ce marché de plusieurs milliards de dollars.La poursuite, originellement déposée dans une cour du district de New York par le plaideur J. Scott Nicholson, un résident de Washington, D.C., accusait les banques, en charge du « fix », vieux de cent ans, d’avoir manipulé les marchés physiques et des contrats à terme du COMEX depuis janvier 2007. La poursuite a ensuite obtenu le statut de recours collectif. Ce fut le premier cas à cibler le « fix » de l’argent.Plusieurs personnes s’attendaient à ce que la poursuite n’aille nulle part et que les banques défenderesses fassent traîner les choses indéfinimment; après tout, leurs budgets étaient beaucoup plus grands que celui des plaignants.C’est pourquoi nous avons été surpris d’apprendre, hier soir, que non seulement cette poursuite pour manipulation des métaux précieux n’a pas été balayée, mais que la défenderesse principale, la banque en difficulté Deutsche Bank, a accepté de régler le litige sur les accusations selon lesquelles elle aurait conspiré avec Bank of Nova Scotia et HSBC Holdings Plc pour fixer les prix de l’argent au détriment des investisseurs, selon ce qu’a rapporté Reuters, qui cite un dépôt au tribunal par le cabinet d’avocats Lowey.Les termes n’ont pas été rendus publics, mais l’accord inclura un versement d’argent de la banque allemande.

Source : Deutsche Bank confirme la manipulation du marché de l’argent et accepte de dénoncer d’autres banques