Phases de contraction de l’économie

L’économie Américaine se porte bien… Vrai ou faux…
Les chiffres ne mentent pas. On essaie de nous brosser un tableau plein de couleurs mais la réalité en est tout autre.

Comme tout le monde le sait, il existe des cycles d’expansion et de contraction dans l’économie. Pour vous en convaincre, rappelez-vous les périodes dans votre vie ou l’économie a été frappé de plein fouet. La dernière est bien entendue 2008. Presque tout le monde s’en souvient car de manière tangible, nous avons éprouvé ce sentiment qui existait soit en perdant un travail, soit en côtoyant des personnes qui ont perdu le leur. Mais aujourd’hui, nous sommes confronté à des enjeux qui concernent la planète entière, ce qui peut provoquer des bouleversements plus intenses. Déjà l’Europe et l’Asie sont dans des marchés baissiers. L’Amérique du sud est en récession. Pourtant aux États-Unis, tout semble bien allé. Cependant la réalité en est tout autre. On vient de sortir le taux de chômage qui est maintenant de 4.7%. Vous me direz que tout est bien, mais en fait la création d’emplois est tombé à 38 000, leur score mensuel le plus faible depuis septembre 2010. La chute spectaculaire du taux de chômage s’explique dû au taux de participation à l’emploi ayant reculé de 0,2 % à 62,6 %. Cela signifie que 458 000 personnes ont renoncé à chercher un emploi, ce qui veut dire que le taux de 4.7% est faux. Le taux réel de chômage aux États-Unis se situe aux environs de 15% à 20%. La situation est loin d’être rose.

économie

 

Les cycles boursier précèdent de quelques mois les cycles économiques.

Nous avons connu depuis 2009 une montée spectaculaire des indices boursiers jusqu’en 2015. Depuis, les indices mondiaux sont en correction. Le cycle d’expansion du marché des actions est terminé. Nous voyons clairement que la contraction a débuté et que la correction sur les marchés mondiaux est en cours.
Si nous observons au niveau mondial, cette situation se confirme. Plusieurs pays ont commencé à adopter des taux d’intérêt négatif dans le but de relancer l’économie. On assiste à des licenciements massifs dans plusieurs pays européens. Pourtant aux États-Unis, les chiffres officiels semblent bon. On prétend que l’économie va bien et se raffermit. Ce qui vient de sortir ce matin sur les chiffres d’emploi nous démontre comment arranger ces données pour ne montrer que le meilleur. Mais la réalité c’est que l’économie américaine est à bout de souffle. La dette est tellement énorme que depuis 2011 on imprime des dollars comme de l’argent de monopole en pensant que l’économie va repartir. Nous sommes à la fin du cycle de montée. Ce que l’on connaît maintenant est une montée des indices sur du très petit volume. Les marchés sont soutenus artificiellement de peur que la panique s’empare des investisseurs. Mais pourras t’on entretenir encore bien longtemps cette joute.