Les marchés sur le respirateur artificiel. La monnaie de singe abonde…

monnaie de singe

Écrit par Jean-Claude Larochelle

Nous n’avons pas fini de voir la FED déverser de la monnaie de singe sur les marchés afin de continuer à gonfler les bulles.

Les marchés sont sur le respirateur artificiel et on injecte encore des stéroïdes au patient. La course va un jour s’arrêter et les dégâts seront plus que terribles à cause de la FED et de sa politique extra keynésienne et aussi de sa monnaie de singe.

L’économie ralentie aux États-Unis. Même si le taux de chômage est maintenant à 3.5%, la richesse est de plus en plus mal distribuée. Le déversement d’encore plus d’argent dans le système ne fait qu’accentuer les écarts de richesses.

Voir aussi: Dissiper les mythes du capitalisme et comprendre les inégalités de la richesse

La FED se dit indépendante du gouvernement américain mais dans les faits elle exécute exactement ce que Trump lui a demandé, c’est-à-dire, baisser les taux et injecter encore plus de dollars dans le marché en achetant des obligations du gouvernement et d’entreprises.

La classe moyenne ne s’enrichit pas, au contraire elle mise sur le crédit pour sa consommation de base.

Les petites entreprises sont laissées à elle-même tandis que de très grandes entreprises zombies sont inondées d’argent dû au fait que leurs obligations sont achetés par la FED. L’argent injecté dans le système ne profite pas du tout à la classe moyenne. Seuls les plus riches en sont les bénéficiaires. Le rachat d’actions massives de la part des grandes entreprises soutenues par la FED est un signe d’abondance de capitaux qui n’est pas investi dans l’économie réelle.

Voir aussi: La déconnexion entre les actions mondiales et la macro s’agrandit

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Facebook
TWITTER
Visit Us
YouTube
YouTube
EMAIL
PINTEREST
PINTEREST
LINKEDIN