Le dollar Américain

Le dollar américain est en perte de vitesse. Pourquoi?

La Fed a encore une fois donner le signal qu’elle n’augmenterait pas les taux d’intérêt de sitôt. C’est un peu normal car en ce moment, la Fed est en mode panic. Nous avons atteint des sommets sur les principaux indices et la Fed veut que la fête continue. On imprime de l’argent papier comme jamais en croyant que l’économie va repartir simplement en faisant fonctionner les presses. La réalité c’est que le système capitaliste est à la merci de vagues de constructions et de destructions de la richesse qui se perpétue décennie après décennie. La raison de la formation de ces cycles est simple, c’est que les êtres humain sont collectivement portés vers des excès qui à la longue se contracte pour revenir vers la réalité. Cette réalité provoque des excès de peurs qui crée des creux de cycles. La bonne nouvelle c’est qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil (Ecclésiaste 1:9). Au cours des siècles, la même histoire se perpétue. Ceci étant dit, le dollar américain est en train de connaitre une correction qui nous mènera je ne sais où. Mais lorsque la phase de correction est là, il faut surveiller de près ce que nous réserve la monnaie américaine pour l’avenir.

dollar américain
Une monnaie se caractérise par la confiance qu’on ses utilisateurs dans la persistance de sa valeur et de sa capacité à servir de moyen d’échange. Techniquement, le dollar américain débute une correction qui provoque une montée des autres devises telles que le dollar canadien, l’euro et le yen.

sc (1)

sc (2)

Il y a aussi l’or qui profite de la situation précaire du dollar américain. La confiance est le nerd de la guerre du système capitaliste, et ce n’est pas un jeu de mots. Pour préserver la confiance d’une devise, on peut provoquer des conflits entre pays. Nous n’en sommes pas rendus là mais en pensant qu’en imprimant une quantité gigantesque de monnaie papier nous pourrons redémarrer l’économie, nous nous illusionnons. La réalité c’est que le papier n’a qu’un cours légal au porteur. Peu importe le pays, tout est une question de confiance. Pour vous en convaincre, nous vous donnons comme référence la guerre de Bosnie-Herzégovine. Avant ce conflit, on comparait Sarajevo  à Montréal. Suite au conflit, le désastre économique a fait en sorte que la monnaie n’avait presque plus de valeur. Tous avaient perdu la confiance en cette devise. Aux États-Unis on travaille fort pour conserver la confiance au dollar américain. Mais le marché a toujours raison. Et en ce moment la perte de confiance que dollar américain se constate sur le graphique à long terme de la devise.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire