L’or sera stable en 2021, puis explosera en 2022. (S. Thomson)

gold

Par Stewart Thomson

Président de Graceland Investment Management

L’or, valeur refuge par excellence

La Rome antique avait le denier. Sa valeur fut diluée jusqu’à ce que l’hyperinflation le détruise totalement. L’Amérique a le dollar. Sa devise est bien partie pour connaître ce même sort peu enviable.

Les détenteurs d’argent métal avaient profité de la dévaluation du denier, qui fut orchestrée par Creep State (État voyou) romain. Aujourd’hui, les détenteurs d’argent vont également profiter de la dilution de la valeur du dollar par le Creep State US.

Argent métal : objectif 30 $

L’argent est en train de batailler contre une ligne de tendance clé. Celle-ci représente également la continuation du cou de la figure tête et épaules inversées qui se dessine sur le graphique ci-dessus. L’objectif de cette figure technique est d’environ 30 $.

Goldman Sachs avait estimé que la valeur de l’or serait supérieure de 150 $ à son prix actuel (soit plus ou moins à son plus haut historique) si les achats d’or par affinité en Chine et en Inde n’avaient pas été remis en question par le coronavirus.

À ce propos, j’ai des nouvelles spectaculaires. Le FXI, à savoir le Dow Jones chinois, est en train de grimper suite à l’appel de Pékin qui a exhorté la population à investir dans les marchés actions.

La Bourse chinoise est l’un des éléments les plus lourds de mon portefeuille. Je recommande ce positionnement pour le long terme. Depuis le plus bas de mars suite à la crise du coronavirus, le FXI a déjà surperformé aussi bien le Dow Jones que le Nasdaq. Il pourrait bien faire mordre la poussière aux marchés occidentaux basés sur la dette.

Si la performance des actions chinoises devait se poursuivre, la demande d’or par affinité pour le métal va augmenter significativement tandis que l’Amérique, qui ressemble de plus en plus à Mad Max, continue de s’enfoncer dans le culte de la dette, le chaos et la pestilence. Malheureusement, le gouvernement américain, obsédé par la dette, remet la faute de la crise sur tout le monde, sauf sur lui-même.

Les achats d’or dictés par la peur tournent quant à eux à plein régime, et ce, alors que les achats par affinité sont en train de reprendre en Chine.

Un article du ChinaDaily annonce l’arrivée du premier train de la liaison ferroviaire Wuhan-Kiev. Cette nouvelle synthétise bien la réalité de l’émergence d’un nouvel empire. Cette nouvelle période haussière pour l’or, centrée sur la Chine, ne peut être arrêtée. Plus le gouvernement américain sera agressif pour ralentir la Chine, plus les gestionnaires américains nerveux achèteront de l’or afin de se protéger contre les risques grandissants de guerre et d’inflation.

Le gestionnaire Peter Boockvar avait intelligemment annoncé le 26 mars que les marchés américains avaient enregistré leur plus bas. Aujourd’hui, il affirme que la FED devrait être gênée de son orchestration de la hausse de la Bourse… qui a été pilotée alors que l’économie réelle était décimée.

Je dis souvent que la Bourse est le symbole de la réussite du gouvernement US. J’ai pris des positions en mars lorsqu’elle était au plus bas, non sans ressentir un sentiment de culpabilité.

Pourquoi ? Parce que les travailleurs américains reçoivent les miettes des programmes de la FED. Tandis que le gouvernement, les banques et les ultra riches qui possèdent la majorité des actions reçoivent la part du lion. Cela va changer pour créer ce que j’appelle MSI (Main Street Inflation). Si j’ai tort et que rien ne change, les émeutes que nous connaissons pourraient bien se muer en guerre civile.

2022, l’année de l’or ?

L’or se trouve dans une position spectaculaire, aussi bien d’un point de vue fondamental que technique. Cependant, les plus chauds partisans du métal doivent faire preuve de patience.

Pourquoi est-elle de mise ? Observez le graphique ci-dessus, que je qualifie de graphique le plus spectaculaire du monde. De mon point de vue, l’inflation va commencer à devenir inquiétante durant le printemps 2021. L’or devrait continuer de s’apprécier jusque-là, mais en cas d’inflation l’année prochaine, la FED pourrait bien suspendre sa création monétaire agressive et sa politique des taux planchers.

2021 pourrait donc être une année mi-figue mi-raisin pour le métal jaune. En revanche, 2022 pourrait être l’année la plus spectaculaire de l’histoire de l’or. Si mon scénario se matérialise, il dépasserait les 2.000 $ pour ensuite connaître une hausse incroyable proche de mon objectif à 3.000 $.

Source: https://www.gold-eagle.com/article/china-comes-alive-and-junior-miners-surge