Covid, économie réelle et indices boursiers… Ou en sommes-nous?

L’automne, les feuilles tombent et les bourses Krach…

Par Jean-Claude Larochelle

Où en sommes-nous au niveau de la pandémie du covid. Je veux considérer ici uniquement les chiffres et en tirer des conclusions. Si on regarde les graphiques de cette pandémie, le sommet le plus haut se situe en début mai et à partir de ce point, la courbe est en baisse.

Probablement ce climat de peur va continuer

Nous devons en tirer la conclusion que la pandémie est soit, à la fin de sa course où est terminée. Je ne sais pas ce qui va arriver cet automne mais plus on avance dans le temps, moins la 2e vague est probable.

Malgré le déclin de la courbe, les gouvernements prennent des mesures draconiennes pour soi-disant stopper la pandémie. Les chiffres ici au Québec ne nous indiquent nullement qu’il y aura une recrudescence des cas de covid. Probablement ce climat de peur va continuer à se perpétuer tout l’automne jusqu’à l’élection américaine.

Nous ne savons pas encore comment ces plans de relance vont se traduire

Les gouvernements d’un peu partout sur la planète et surtout les banques centrales se préparent à encore injecter massivement de la monnaie dans le système. Cette injection se fera directement au citoyen ou aussi en allégeant les fardeaux de dette des entreprises. Nous ne savons pas encore comment ces plans de relance vont se traduire. Mais continuer imposer des règles strictes aux citoyens, va contribuer à ralentir encore plus l’économie.

Voir aussi: L’or demeure la valeur refuge dans ces temps d’incertitude.

Il faut prêter attention à ce qui se passe .aux États-Unis.

Les élections américaines vont accentuer les troubles sociaux et bouleverser encore plus la planète. Depuis le creux de mars, les bourses sont littéralement en euphorie. Les petits investisseurs se sont précipités et continuent à se précipiter sur les marchés tandis qu’il y a des signaux graves de cassure de tendance qui pourrait être très dangereuse pour l’automne. Il est difficile de comprendre la nature humaine c’est-à-dire cette folie d’achat qui se produit sur les sommets.

Les conséquences seront terribles

Cette bulle qui a été alimentée par la réserve fédérale américaine va un jour où l’autre éclater et les conséquences seront terribles. Déjà tous les moyens mis la disposition de la FED ont été utilisé. Ce qu’elle peut encore faire c’est ce qu’elle a fait depuis le début de la crise en septembre 2019, injecter de nouvelles liquidités dans le système. Mais cela ne fait qu’aggraver la dette et surtout les conséquences de la crise économique. L’or continue à tenir bon au niveau des 1900 $, pour l’argent c’est les 26 dollars. Nous devrons donc surveiller ce dont il va arriver cet automne avec les métaux précieux.

Voir aussi: L’automne, les feuilles tombent et les bourses Krach…