Les 3 événements qui ont lourdement impacté l’Amérique en plein mois de septembre… et le Pire est à venir !

Amérique
00Noter

On nous a prévenus qu’il fallait nous préparer à un mois de septembre chaotique et pour être franc, ce fut effectivement le cas en Amérique et ailleurs.

Au moment où j’écris cet article, certains des plus grands incendies de forêt de l’histoire américaine préparent à des semaines de chaos à Washington DC alors que certains tentent de faire déraper les tentatives républicaines de pourvoir le siège vacant de Ruth Bader Ginsburg à la Cour Suprême, et les manifestations affluent de tout le pays dans les rues avec fureur à cause de la décision qui vient d’être annoncée dans l’affaire Breonna Taylor. Si l’on fait le bilan de cette année, on peut parler d’un véritable cauchemar, et il semblerait que d’autres évènements encore pires sont à venir dans les prochains mois.

Commençons par évoquer les incendies de forêt sans précédent sur la côte ouest. A l’heure actuelle, de vastes étendues de la Californie, de l’Oregon et de Washington ressemblent à un scénario de film d’horreur qui met en scène un environnement post-apocalyptique. Des communautés entières ont été complètement rayées de la carte et des millions d’hectares ont été brûlés.

Oui, il y a des incendies de forêt chaque année, mais nous n’avions encore jamais rien vu de tel. En fait, au cours des deux derniers mois, nous avons été témoins de cinq des six plus grands incendies de forêt de l’histoire jamais enregistrée dans l’état de la Californie…

Les statistiques stupéfiantes ne cessent de s’accumuler pour la saison des incendies de forêt en Californie : août et septembre ont connu cinq des six plus grands incendies en près de 90 ans d’histoire enregistrée pour cet état.

L’incendie destructeur de “Creek Fire” qui continue de brûler dans le comté de Fresno a continué de se répandre sur environ 3000 hectares entre lundi et mardi pour un nouveau total de 28 724 hectares, dépassant tous les derniers records jamais enregistrés.

On avait espéré qu’avec un climat plus frais, on pouvait imaginer que le pire était derrière nous, mais au lieu de cela, les autorités préviennent qu’un autre « dôme de chaleur » couvrira bientôt une grande partie de la côte ouest jusqu’au début du mois d’octobre…

Des milliers de pompiers qui luttent pour contenir des dizaines d’incendies de la Californie jusqu’à Washington ont besoin que le climat les aide un peu pour être certain de pouvoir prendre le dessus. Mais alors que les températures sont revenues proche de la moyenne après une vague de chaleur fulgurante à la mi-août et un autre épisode de chaleur record ce mois-ci, la météo est sur le point de basculer résolument en faveur des incendies.

Une grande zone de haute pression, ou un dôme de chaleur, devrait se construire à travers l’Ouest en même temps qu’une tempête alimentée par des courants plus frais dans le Midwest et à l’Est, à partir de ce week-end et qui devrait continuer au début du mois d’octobre.

Cela signifie donc que la pire saison des feux de forêt de l’histoire de la Californie pourrait bientôt s’aggraver.

Pendant ce temps, un incendie d’un autre type a éclaté sur la côte Est.L’économie américaine s’effondre littéralement sous vous yeux. 17 faits le prouvent !!

Le décès soudain de Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême a mis le feu à Washington. Cette femme de gauche et extrêmement populaire a marqué les esprits et les militants libéraux sont absolument bouleversés par le fait que le président Trump se retrouve avec la possibilité de pourvoir ce siège vacant à la Cour Suprême.

On s’attend à ce que Trump annonce cette nomination samedi, et il a déclaré que ce serait une femme.

A ce stade, il semble que cela se résume à un choix entre Amy Coney Barrett et Barbara Lagoa.

Mitch McConnell et d’autres dirigeants républicains disent à Trump que le choix de Barrett serait le meilleur choix pour l’Amérique, mais de nombreux membres de son équipe de campagne disent à Trump qu’il ferait mieux de choisir Lagoa, ce qui serait plus judicieux sur le plan politique.

Au final, il sera très intéressant de voir ce que Trump décidera de faire.

Et dans les deux cas, nous devons nous attendre à ce que les démocrates mettent tout en œuvre pour éviter que le siège ne soit pourvu avant les élections.

Et en même temps, partout dans le pays, une décision juridique étonnante menace de plonger les grandes villes américaines dans une nouvelle vague de troubles civils.

Les militants du mouvement BLM espéraient désespérément que les trois policiers impliqués dans la fusillade qui a entraîné la mort de Breonna Taylor seraient tous accusés de meurtre. Au lieu de cela, un seul policier a été inculpé et la seule chose qui lui a été reprochée était de tirer avec une arme à feu dans un appartement voisin…

Mercredi, un grand jury du Kentucky a inculpé trois policiers impliqués dans l’incident pour mise en danger délibérée et avoir tiré avec une arme à feu dans un appartement voisin. L’ancien policier de Louisville, Brett Hankison fait face à trois accusations de crime. Jonathan Mattingly et Myles Cosgrove, deux autres agents impliqués, n’ont pas été inculpés.

Cette décision a surpris beaucoup de gens, mais elle s’est finalement résumée à une application assez simple de la loi. Il a été décidé que les policiers avaient eu raison de tirer à l’intérieur de l’appartement de Taylor parce qu’ils avaient été eux-mêmes les cibles initialement…

Mais cela dépendait probablement de ce que le procureur général Daniel Cameron a déclaré aux journalistes mercredi : « Ce sont les lois vigoureuses du Kentucky relatives à la légitime défense ».

Cameron a déclaré qu’il n’y avait pas encore d’accusation d’homicide contre le sergent Jonathan Mattingly et l’agent Myles Cosgrove – qui ont tiré à deux 18 coups de feu, dont six ont touché Taylor – parce qu’ils venaient de subir eux-mêmes des tirs préalablement. »

Et cela a du sens. Si j’étais policier et que quelqu’un me tirait dessus, je riposterais très certainement aussi.
Mais à ce stade, aucune explication des problèmes juridiques ne va atténuer la douleur et la fureur que nous constatons dans tout le pays.

Immédiatement après l’annonce de la décision, les manifestants ont commencé à affluer dans les rues et les choses sont rapidement devenues très violentes. Deux policiers ont déjà été abattus et des séquences vidéo de coups de feu ont été mises en ligne et font très froid dans le dos.

Les ventes d’armes et de munitions s’envolent – L’Amérique se transforme en zone de guerre Incroyable Révélation du FBI: Des gangs de Chicago ont pour mission d’exécuter (tirer à vue) les flics qui pointent leurs armes sur des suspects…

Ce à quoi nous assistons devrait vraiment nous préoccuper profondément, car notre société est littéralement en train de se déchirer sous nos yeux, et cela devrait nous briser le cœur de voir des américains se battre contre d’autres américains.

Et il s’avère que quelqu’un avait anticipé que la situation allait devenir incontrôlable car la question qui se pose est: mais qui avait garé ce gros camion plein de fournitures à un endroit aussi stratégique..

Un gros camion était stationné et attendait que les manifestants arrivent. Il contenait des fournitures de toutes sortes, il y avait des panneaux, des boucliers, de l’eau, etc.. Je ne sais toujours pas si les gens savaient réellement ce qu’il y avait à l’intérieur de ce camion.

Pour être franc, ce mois de septembre a été assez dingue, mais je peux vous dire que ce qui est à venir va être encore plus sauvage et terrifiant.

Déjà il va y avoir une vraie lutte pour ralentir la nomination que Trump va proposer à la Cour suprême, et les turbulences vont commencer. Ensuite, il y a bien entendu les décisions de justices quant aux trois policiers impliqués dans le meurtre de Breonna Taylor qui ne passent pas, donc il faut s’attendre désormais à de très fortes indignations et aussi à de très violentes manifestations dans toutes les grandes ville américaines, et ce, sûrement pendant encore longtemps.Kevin Shipp: “La Violence va s’amplifier aux Etats-Unis… Oui, ça va être Pire !”

J’ai vraiment l’impression que nous sommes entrés dans une ère de troubles civils permanents et cela ne dépendra absolument pas de la personne qui gagnera les élections présidentielles en novembre.

Mais bien sûr, si la lutte pour le résultat de la prochaine élection présidentielle s’éternise pendant des semaines, voire des mois après le 3 novembre, cela ne fera qu’aggraver la situation.

J’ai un si mauvais pressentiment par rapport à ce qui va arriver, et je ne suis pas du tout le seul à ressentir cela, franchement, ça va être l’enfer !

Nous devons vraiment continuer à nous préparer, car ce que nous venons de vivre n’est que la pointe de l’iceberg…

Source: BusinessBourse