L’économie est encore en arrêt. Les scientifiques craignent les conséquences. L’or, le seul refuge.

gold

Par Jean-Claude Larochelle

L’économie est arrêté.Le dernier appel à l’immunité collective suscite le mépris des experts en santé publique. Malgré la déclaration de Great Barrington qui a été rédigée et signée dimanche par trois épidémiologistes de Great Barrington, Massachusetts.

Trois douzaines d’autres scientifiques, médecins et universitaires sont répertoriés comme cosignataires, le plus important étant Michael Levitt, qui a remporté le prix Nobel de chimie en 2013. Les opposants au confinement ne sont pas tous conspirationnistes : des médecins et des spécialistes de la santé publique américains ont lancé cette semaine une pétition, la déclaration de Great Barrington, qui a été signée par 36 000 personnes, dont 3000 Canadiens.

Un groupe de compagnies aériennes émet un appel de détresse alors que les pertes prévues atteignent 128 milliards de dollars

Ce monde est devenu fou.

On parle de relance économique et les gouvernements gèrent la crise du coronavirus comme s’ils voulaient détruire l’économie locale d’une grande majorité de région sur la planète. Le nouveau plan d’injection monétaire n’a pas encore été approuvé aux États-Unis.

Une grande majorité de citoyens et d’entreprises américaines ne peuvent survivre sans ces aides gouvernementales. Les métaux précieux sont à la veille de reprendre la course.

Des aides aux ménages et entreprises sont indispensables, estime la Fed