Pour ce capitalisme, pour chaque dollar de croissance économique depuis 2008, il a fallu $12,67 de relance monétaire.

Nous parlons beaucoup des plans de sauvetage du capitalisme et des programmes de relance liés à la fermeture économique dû au coronavirus.

Par Jean-Claude Larochelle

Nous parlons beaucoup des plans de sauvetage du capitalisme et des programmes de relance liés à la fermeture économique dû au coronavirus.

Les sauvetages ruinent le capitalisme

dollar américain

Les sauvetages du capitalisme de grande ampleur ont débuté en 2008 lorsque la réserve fédérale est intervenue avec l’insolvabilité de Bear Stearns. Pour chaque dollar de croissance économique depuis 2008, il a fallu 12,67 $ de relance monétaire pour maintenir le capitalisme.

Cela semble super jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que cela provenait uniquement de l’émission de titres de créance. La société moderne se tourne de plus en plus vers le gouvernement pour se protéger des crises majeures.

Les métaux précieux rebondissent tandis que le dollar s’affaiblit – Les marchés évaluent la perspective du chaos

Qu’il s’agisse de récessions, de catastrophes de santé publique ou, comme aujourd’hui, d’une douloureuse combinaison des deux. Il y a un inconvénient à ces interventions qui sont devenues plus automatiques au cours des quatre dernières décennies.

Notre intolérance croissante aux risques et pertes économiques sape la résilience naturelle du capitalisme et menace maintenant sa survie même.

La déformation du capitalisme sera un fléau économique qui produit de nouveaux dysfonctionnements aliénant les jeunes générations. Les troubles sociaux et la révolte en seront le résultat final.

La montagne de dettes à rendement négatif de la planète vient de battre un nouveau record