La destruction totale du pouvoir d’achat du dollar américain et la logique monétaire de l’or.

dollar américain

Par Jean-Claude Larochelle

Depuis des millénaires, pas le dollar américain mais l’or a été la base de confiance pour les échanges des biens et services pour les êtres humains. Le système basé sur l’or s’est corrompu depuis 1971 lorsque Nixon à détacher le dollar américain à l’or.

À partir de cette étape rien ne pouvait empêcher la banque centrale américaine de créer du dollar à l’infini sous la seule base de la confiance qu’on y place. Ces injections monétaires ont été accélérés surtout depuis 2008 lors de la faillite de Lehman brothers.

Les bourses ont été soutenus par la FED qui à accéléré ses injections depuis septembre 2019. Les injections monétaires ont connues leurs paroxyses depuis mars 2020 suite à la crise du coronavirus. Jérôme Powell en accord avec les autres dirigeants des banques centrales de la planète supplient les politiciens de leur donner la permission d’injecter encore de monnaie dans le système.

Les banques centrales sont piégées et demandent que les gouvernements mondiaux repensent ensemble un nouveau monde c’est-à-dire un nouveau Bretton Woods. La propagande du grand reset est en place et les dirigeants mondiaux veulent que les populations acceptent ce qu’il leur sera proposé.

Est-ce par panique ou est-ce calculé. Je ne sais pas. L’or est depuis toujours la monnaie de base pour les pays. Ce n’est pas pour rien que depuis les dernières années, les banques centrales en accumulent.

Ils savent que la planète est assis sur des montagnes de dettes et que l’or pourraient faire partie de l’équation du nouveau Bretton Woods qui sera proposé.