Les marchés n’ont pas aimé que la FED parle de deux hausses des taux en 2023. Le peut-elle vraiment?

Banques

Le Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale a annoncé cette semaine qu’il avait relevé le taux d’intérêt administratif à deux reprises, « pour maintenir le taux des fonds fédéraux dans la fourchette cible et pour soutenir le bon fonctionnement du marché monétaire ».

Je m’attends à ce que la Fed procède à ces « ajustements techniques » car la Fed s’est battue avec acharnement dans ses opérations de prise en pension au jour le jour (totalisant actuellement plus de 500 milliards de dollars américains) pour éliminer le tsunami de liquidités circulant dans le système bancaire, déclenchant divers problèmes.

Le but de ces hausses de taux est de fixer une limite inférieure au taux d’intérêt du marché monétaire et de maintenir le taux des fonds fédéraux au milieu de la fourchette cible de la Fed (0,0%-0,25%). Le taux effectif des fonds fédéraux à court terme est de 0,06 % et le taux d’intérêt pour la plupart des transactions est de 0,04 % ou moins ; la Fed s’attend à ce qu’il oscille autour de 0,12 %.