Avec la création monétaire infinie, nous assistons à la japonisation de l’économie américaine

Bien que le marché axé sur le cash ait fortement augmenté depuis le pire de la crise financière, il n’est pas aussi anormal qu’il n’y paraît car il suit une ligne de tendance de croissance exponentielle. Il en fut de même de 1957 à 1995. Cependant, l’accent est actuellement mis sur la hausse accélérée au-dessus de la ligne de tendance de l’indice en 2000 et 2007.

Ceci est également similaire à la montée du Nikkei en 1980. La bulle japonaise, associée à une dette croissante, à une population vieillissante et à un système de retraite gravement inadéquat, ne s’est pas rétablie après près de 30 ans. Les États-Unis sont-ils destinés à atteindre le même résultat ?

Il ne fait aucun doute qu’il existe de nombreuses similitudes à considérer. Les problèmes de population affligent également le Japon et les États-Unis. Les dernières décennies ont montré qu’à mesure que la dépendance vis-à-vis de l’aide sociale augmente, le taux de natalité diminue.

Cela signifie que moins de travailleurs contribuent aux systèmes dont dépend la population vieillissante.